La vieille taupe, les Giménologues et ce site

Une leçon d’humilité
samedi 3 septembre 2016
par  ps
popularité : 41%

Une rencontre précieuse, une discussion ouverte, V. me dit que sur le site Non-fides le sujet dont nous discutons alors et qui tourne en partie autour du négationnisme forme l’essentiel d’untexte qui vient d’y paraître. Oh combien intéressé, dès mon retour à la maison je m’y précipite.

Je me dois de préciser que ni V. ni moi ne sommes des Parisiens mais vivons sur la frontière orientale de l’hexagone. De ce fait nous sommes protégés de ce qui nous apparaît de loin comme un énorme lieu d’embrouilles.

En lisant les textes, il y en a plusieurs, signés André Dréan je tombe sur cette incise qui ne me gênerait pas plus que cela si elle n’était liée à un autre débat bien plus grave :

Dans ces conditions, on cesse de se sentir proche, mais bien plutôt loin, même « plusloin » (site hébergeant initialement les Giménologues), voire « troploin » (site de Gilles Dauvé).

La question de ce débat se trouvant dans la phrase précédente : l’inexplicable et inquiétante bienveillance dont témoignaient les Giménologues à l’encontre de personnages comme Gilles Dauvé, et, pire encore, de Paul Rassinier.

J’avoue être tombé de haut.

Les Giménologues et moi

si je me rappelle bien, mais ce n’est pas sur, au début 2005 ou fut-ce à la fin de 2004 (Après vérification je ne trouve pas de traces avant 2008, mais au fond peu importe.) une amie, M.E. que je connaissais depuis fort longtemps me demanda d’entrer en contact avec ceux qui devinrent "les Gimenologues" afin de leur créer un site web.

Le projet me semblait intéressant, il s’agissait de copains recommandés par quelqu’un de haute confiance, donc pour moi pas de problème. Selon, Dréan, ce site plusloin.org aurait hébergé la première mouture de ce qui devint plus tard gimenologue.org.

Je crois toujours que ce fut un projet intéressant. Après avoir construit le site je me charge de son hébergement et de sa sauvegarde. En aucuns cas je ne suis mêlé ni de près ni de loin à une quelconque dispute sur le cas de Dauvé et de Rassinier et pour cause. Je regrette que A. Dréan donnant comme il en le droit cette adresse n’ai pas préciser ce que je disais pas ailleurs à propos du négationnisme : Il y a des solidarités qui sont des complicités .

Leçon de modestie

J’ai été frappé en lisant les articles du sus-nommé comme tous ceux écrits ou publiés par mon ami Yves Coleman à quel point les nombreux articles sur la question juive et le négationnisme que j’ai pu écrire dans différends organes ou livres anarchistes ne sont jamais pris en compte. Naïf que j’étais je croyais que le Monde libertaire (seulement noté quand un article ambigu envoie le tout au pilon), je croyais que Réfractions ou A Contretemps étaient dans la mouvance libertaire des ouvrages de référence. Nulle trace pas plus de ce site Après Auschwitz Pourquoi ? Serait-ce que dans cette tendance perpétuelle de donner aux textes qui traitent de ces sujets - négationnisme - Vieille Taupe - Rassinier- une dimension de réquisitoire il ne faut pas faire de place à quelqu’un qui tente de faire entendre un autre son de cloche. Ou bien et là je plaide coupable j’aborde la question, et je continuerais, d’une façon trop hétérodoxe et cela dérange.

Le webmestre

Pierre
Strasbourg


Navigation

Articles de la rubrique